Culpabilité et Bienveillance

Ah cette sacro sainte culpabilité qui nous ronge tous ! Je dis bien tous parce que même si j’y travaille j’ai encore des petites rechutes ^^

Bref, je pense qu’il n’y a pas une consultation où mon client me dit, comment telle personne va prendre la situation, si j’agis de telle manière ça va être mal perçu, j’ai honte de le dire mais je suis soulagé que cette personne ne soit plus dans ma vie…

Je pourrais vous en écrire un roman !

Tout d’abord, attention aux projections. Je m’explique ! Si je dis – fais ça, il ou elle va être fâché, triste, malheureux, en colère…. Alors déjà…  on n’en sait rien du tout ! Donc stop aux prises de tête interminables ! Et ensuite… la réaction de l’autre… lui appartient.

A titre personnel étant plus jeune j’ai vécu plusieurs ruptures amoureuses, j’ai été très malheureuse sur le coup pour me rendre compte quelques temps plus tard que j’étais bien mieux sans cette personne. Je pense que nous avons tous vécu des situations similaires plutôt négatives au départ et au final très positives.

Lorsque je travaille en magnétisme sur les animaux c’est très souvent que les pathologies soient en réalité celles des gardiens. Alors là, c’est bien souvent très dur pour les humains qui aiment tellement leurs animaux. Nos compagnons à poils, plumes, écailles choisissent de s’incarner à nos côtés. Ils ont au même titre que nous une mission de vie. Souvent, elle va être de mettre en lumière une problématique de leur gardien (pour ceux qui s’en souviennent ma jument m’a quitté lorsque j’ai fait mon burn out et décidé de ne plus reprendre mon ancien travail).

Cet après-midi j’ai fait un soin sur le cheval d’une amie. Il a vraiment mis en lumière toutes les difficultés qu’elle traverse actuellement, mais comme je l’ai expliqué à mon amie, n’oubliez pas  que c’est son choix à lui !

Au lieu de nous culpabiliser ayons de la gratitude envers nos compagnons de nous permettre de prendre conscience de nos difficultés.

Et enfin, plutôt que de cultiver cette culpabilité, je vous invite à plutôt semer des graines de bienveillance chaque jour. J’aime beaucoup l’image de l’enfant qui apprend à marcher. A aucun moment vous n’auriez l’idée de le disputer parce qu’il tombe de temps à autre ? Il en est de même pour vous, acceptez parfois de faire quelques faux pas, ce sont eux qui vous mèneront sur le chemin du bien être.

Laisser un commentaire

− 3 = 1