La bienveillance

Ce we sur un des marchés où j’exposais j’ai fait une très belle rencontre.

J’ai discuté avec une jeune femme qui était dans une grande détresse émotionnelle, elle s’est oubliée en cours de route et elle en paye aujourd’hui (très cher) les pots cassés.

Il y a en elle beaucoup de colère, contre elle-même, contre sa situation. Elle a beaucoup de mal à accepter que les choses n’aillent pas plus vite.

Là je crois que j’ai capté l’attention de nombre d’entre vous parce que c’est quelque chose qui ressort très, très souvent en séance.

Cette forme d’impatience mêlée de frustration, je crois qu’on la connaît tous plus où moins. A l’heure d’internet où on a une info dans la seconde, où on peut se faire livrer à peu près n’importe quoi le lendemain chez soi avec Amazon, nous pauvres humains il nous faut des mois (dans le meilleur des cas), quand ce n’est pas des années pour nous libérer enfin de nos difficultés émotionnelles…  Eh oui, nous ne sommes pas des machines, même si pour nombre d’entre nous nous avons parfois tendance à l’oublier.

Et si, justement, ce n’était pas là, le but de notre existence, le sens de la vie ?  Prendre le temps d’apprendre ! Parce que si on aborde chaque événement comme une occasion d’avancer, de se libérer et non comme une difficulté, la joie et l’envie seront bien plus présentes.

Ce matin je suis allée monter mon cheval et c’était un jour sans. Au moment de faire le bilan de ma séance j’aurais pu me dire, encore une séance pas terrible, faire la liste de toutes les raisons. J’ai préféré me dire que j’étais contente d’avoir passé 20 mn sur son dos et que ce temps on l’avait passé au fond de la carrière où j’étais incapable d’aller il n’y a pas si longtemps. C’est tout. Des occasions il y en aura encore plein.

Chaque expérience doit être l’opportunité de cultiver notre bienveillance envers nous m’aime. Je le sais, ce n’est pas facile. Si vous éprouvez de la difficulté dans cette pratique, imaginez vous avec un petit enfant. Est-ce que vous allez le traiter de tous les noms d’oiseaux parce qu’il n’arrive pas encore à marcher seul ou bien allez-vous lui tendre la main et le rassurer en lui disant qu’il peut compter sur vous ?

Soyez cette personne bienveillante envers vous m’aime, moi je crois en vous.

Laisser un commentaire

20 − 16 =